a a a
Plan du siteAccessibilité

Kuhn Huard : une entreprise en croissance

A l’invitation d’Alain HUNAULT, Président de la Communauté de Communes, Frédéric LACROIX, Directeur de l’usine Kuhn Huard de Châteaubriant, est venu présenter aux membres du conseil communautaire le jeudi 7 avril 2022 la stratégie de développement de son entreprise dans le contexte de l’extension de la zone d’activités Horizon.

La plus grande usine du territoire intercommunal

Frédéric LACROIX a rappelé que la société Kuhn de Saverne qui fait partie du groupe suisse Bucher a décidé d’externaliser pour la première fois de son histoire en 1987 une partie de sa production en procédant à l’acquisition de l’entreprise Huard spécialisée dans la fabrication de charrues à Châteaubriant. Les 17 hectares achetés en 1968 par la société Huard auprès de la municipalité de Châteaubriant qui venait de lancer la création de la zone industrielle ont permis le développement de l’activité dès 1999 avec le regroupement des ateliers de montage près des ateliers de forge.

De 1999 à 2021, l’usine Kuhn Huard a connu un ambitieux programme d’investissement de 60 M€ pour augmenter sa capacité de production et la diversifier. Le nombre de machines vendues a cru de +90% passant de 2 841 en 1999 à 5 385 en 2021 avec un doublement des familles de produits de 5 à 10. La fabrication de charrues s’est élargie aux déchaumeurs et aux semoirs de précision. Le chiffre d’affaires a été multiplié par 3 passant de 41 M€ à 123 M€. Cela s’est accompagné d’une croissance de l’effectif évoluant de 209 emplois en 1999 à 560 en avril 2022.

Une stratégie de développement pour 2028

La société Kuhn fondée en 1828 a établi un ambitieux programme pluriannuel d’investissement pour confirmer en 2028 sa position de numéro 1 mondial du machinisme agricole avec un milliard d’euros de chiffre d’affaires en s’affirmant sur le marché des matériels de grande dimension adaptés aux nouvelles pratiques agricoles.

Ces produits XL et XXL sont des charrues à 12 à 14 corps, des déchaumeurs de 12 à 14 mètres de large, des semoirs pouvant aller jusqu’à 18 mètres de largeur. Ces produits sont actuellement vendus en Australie, en Pologne, en Roumanie et commencent à être achetés dans l’Est de la France. L’objectif est d’augmenter leur part dans la production de l’usine à Châteaubriant de 18,4% en 2021 à 35% en 2028.

Une obligation d’extension dès 2023

Pour atteindre cet objectif, l’usine Kuhn Huard de Châteaubriant va investir 7 M€ cette année dans une nouvelle presse d’estampage d’une puissance de 6 400 tonnes, unique en Europe, qui permettra dès 2023 de forger des pièces de grande dimension. L’usine Kuhn Huard va également étendre sur 5 200 m2 dès cette année 2022 ces bâtiments dédiés au montage des machines et aménager une zone de stockage en plein air en bordure de la rue du Général Patton avant d’y construire en 2023 une extension des ateliers de fabrication.

Cet atelier accueillera 10 nouveaux robots de soudage s’ajoutant aux 33 déjà installés sur l’usine à Châteaubriant confirmant l’évolution technologique engagée depuis quelques années par l’entreprise pour renforcer la qualité de fabrication et s’adapter à la pénurie de soudeurs qualifiés. Avec ces investissements, les 17 hectares ne sont plus suffisants pour accueillir le développement de l’activité. C’est pourquoi, la société Kuhn Huard souhaite s’implanter sur une extension de 10 hectares située de l’autre côté de l’emprise de l’ancienne voie ferrée aménagée en voie verte.

Sur cette extension, 5 hectares seront consacrés au stockage en plein air de composants et de produits finis et 5 hectares seront utilisés en espace de démonstration des machines agricoles. S’y implanteront également un bâtiment dédié à l’expédition des produits avec des quais pour le chargement sur camions et un bâtiment destiné à l’accueil et la réception des clients. Une attention particulière sera apportée à la qualité environnementale avec des plantations de haies à l’image des 50 arbres déjà plantés sur le site de l’usine et à la gestion des eaux pluviales avec alternance de zone perméables et imperméables sur la partie consacrée au stockage.

Frédéric LACROIX a tenu à souligner que l’accompagnement de la communauté de communes dans la facilitation de ce projet est un atout précieux aux yeux des dirigeants du groupe qui les encourage à poursuivre les investissements sur Châteaubriant. Le futur pôle de formation du GRETA sur l’ancien site Acier Plus aménagé par la communauté de communes à Châteaubriant est également bienvenu pour renforcer la capacité de formation de soudeurs.

Enfin, Alain HUNAULT a rendu hommage à son père, Xavier HUNAULT, Maire de Châteaubriant en 1987, qu’il avait accompagné lors de son déplacement à Saverne pour rencontrer les dirigeants de Kuhn. Xavier HUNAULT avait demandé à l’époque aux responsables de l’entreprise de faire le pari de Châteaubriant. Plus de 30 ans plus tard, ce pari est gagnant pour la société Kuhn et pour le territoire de Châteaubriant-Derval.